La ville de Bordeaux est-elle de plus en plus sale? Ce que vous en dites

Sur le même sujet

La ville de Bordeaux est-elle de plus en plus sale?

À Bordeaux, on ramasse mécaniquement plus de déchets parce qu’il ya de plus en plus d’habitants. But instead of multiplying the garbage and intensifying the collection, “the issue is the reduction of the number of waste”, estimates the city.

Premier point noir raised, “le système des bacs”. “Dans ma rue, il ya des bacs à l’extérieur en permanence ce qui donne une impression générale de ville sale”, deplore Sylvia. Françoise, elle, regrette “beaucoup de bacs plastiques fendus et deteriorés” et “jamais désinfectés”.

Des gens plus sales?

Outre les déjections canines et les mégots, la végétion est également source de crispation. “Des palmiers et figuiers poussent sur les trottoirs, c’est la débandade”, tempête Paulo. Hervé abonde: “On voit des herbes folles hautes sur les trottoirs et contre les habitations. Je fais une différence avec les trémières roses, jasmins et autres qui embellissent les façades. On assiste à une dérive de mauvaises herbes! “Jérémy, lui, rétorque que les “herbes folles ne sont pas sales”. Romain, les trouve « sympathiques ».

Véronique “trouve la ville relatively propre”, regrettant en revanche qu’il y ait “beaucoup de dépôts sauvages d’encombrants”. Faced with an increase in incivilities and cess deposits so often pointed at, Stéphanie proposed “cameras and fines for those who do not respect cleanliness and who would serve to intervene more quickly by the city’s cleanliness personnel.”

Back to top button
MONTAGNEDISTRIBUTION