Un hébergement pour les fillettes et leurs parents qui dormaient sous tente à Bordeaux-Lac

“On a fait jouer tous les réseaus de mise à l’abri, avec les associations, dont Réseau éducation sans frontière (RESF) qui a fait un travail extraordinaire,” commented Martine Jardiné, conseillère départementale. « Ce ne peut être que quelque chose de temporaire car cette famille est en attente de papiers. Mais s’activité d’enfants en bas âge, on ne pouvait pas rester insensible, il fallait reagir. »

D’après nos informations, un bailleur social aurait mis une maison à disposition d’une association pour une durée de trois mois renouvelable une fois, dans le sector de Pessac.

Geneviève Berjon-Cassiède, who follows the dossier for RESF and the Secours populaire de Talence, says: « This housing is destined to be sold, so it could not be rented.» Voilà qui rassurera les inquiet : aucun Français n’a été évincé au bénéficie d’enfants dormant dans les bois sans titre de séjour.

Several solutions

From the publication of the article, mercredi soir sur sudouest.fr, des particuliers se sont manifestés pour proposer des solutions : à Talence, sur le Bassin, mais aussi dans les Landes ou en Dordogne. “C’était vraiment très touchant”, confide Geneviève Berjon-Cassiède. Le réseau de solidarité Bordelais arrivait en effet à bout de forces, après avoir hébergé la famille tantôt chez les uns, tantôt chez les autres, tantôt en financing des nuitées d’hôtel.

Back to top button
MONTAGNEDISTRIBUTION